L’accouchement sans Péridurale

Dernièrement je t’ai parlé de mon second accouchement. Aujourd’hui je te parle de mon choix de ne pas vouloir de péridurale.

 

Pourquoi j’ai souhaité ne pas avoir de péridurale

Lors de mon premier accouchement, j’avais peur de la douleur. De fait, je voulais absolument une péridurale. J’ai du attendre plusieurs heures avant de la recevoir, j’ai donc dû gérer la douleur seule un moment. J’avais réussi à me mettre dans ma bulle. Lorsque l’on est venu me chercher pour la poser, je n’en ressentais plus vraiment le besoin.

De plus, une fois posée, je ne ressentais ni douleurs, ni aucune sensation ! Je me suis sentie vraiment mal, je suis passée en mode vomito. Aussi, Bébé n’a pas apprécié car son rythme cardiaque a ralenti. Cela a énormément ralenti le travail.

Bref, la péridurale a été trop dosé…

Au moment de se mettre en place pour la poussée finale, je ne sentais vraiment rien. La sage femme a donc stoppé la péridurale… Mais j’ai mis du temps à retrouver des sensations. Du coup, pour faire sortir mon Bébé cela a été très compliqué pour moi. Je ne l’ai pas senti descendre, je n’ai pas eu envie de pousser. Je ressentais à peine les contractions.

J’ai d’ailleurs eu plus mal pour recoudre l’épisiotomie que les contractions !

Pour la deuxième, je voulais vraiment TOUT ressentir et pouvoir faire les choses de façon plus naturelle.

 

Accoucher sans péridurale

Je ne vais pas te mentir ! Accoucher sans péridurale ça fait mal très mal ! Surtout que je suis passée de 3 à 9 cm en une vingtaine de minutes ! Donc ces derniers instants j’ai vraiment tenu bon ! Et la barrière du lit a tenu bon aussi, mais elle a pris cher !

A aucun moment, je n’ai regretté mon choix. Car malgré la douleur, je ressentais tout ! Les contractions, le bébé qui arrivait.

J’ai été très entouré par le Papa, et la sage femme qui a été à l’écoute, et qui m’a vraiment proposé de le faire comme je le sentais moi! La position que je voulais, la rejoindre en salle quand je voulais, me proposer du kalinox ( un gaz à effet analgésique) si besoin. En gros, elle était pour accompagner la venue de bébé, mais j’ai vraiment été l’actrice de mon accouchement.

Une fois sur la table d’accouchement, je n’ai écouté que mes sensations! Chose que je n’avais pas ressenti la première fois. Irrémédiable envie de pousser par exemple.

Et la chose qui a été la plus douloureuse pour moi, c’est la sensation de brûlure comme une énorme infection urinaire quand bébé s’engage dans la sortie. C’est d’ailleurs à ce moment que j’ai poussé de toutes mes forces et plus encore pour la faire sortir de là ! ^^ C’est une chose totalement normale, mais je n’avais à nouveau pas senti cela la première fois. Mais la sage femme m’ayant rassuré, j’ai fini le travail comme une chef.

 

Ma préparation pour accoucher sans péridurale

Le meilleur moyen pour accoucher sans péridurale, c’est de s’y préparer ! Il faut préparer son corps et son esprit, pour que le jour J, on tienne bon face à la douleur.

Aussi il faut garder à l’esprit qu’il y a plusieurs options, si on craque demander la péridurale n’est pas être faible, il faut aussi savoir que parfois les accouchements finissent en césarienne d’urgence. Et cela, il faut le garder dans un coin de sa tête.

Il y a ensuite différentes préparations à la naissance pour accoucher sans péridurale : l’acupuncture,  la méthode Bonapace, hypnose etc …

Personnellement, j’ai fais beaucoup d’exercices de sophrologie, et de visualisation. Seule et avec ma sage femme. J’ai énormément lu de témoignage d’accouchement sans péridurale.

Et d’ailleurs les 2 choses qui m’ont aidé le plus :

– Un article lu sur internet, où la journaliste imaginait la contraction telle une vague, et elle comparait cela avec le film Point Break, cela m’avait fait tellement rire…. Et tout comme elle à chaque contraction Patrick Swayze était sur sa planche de surf pour m’accompagner! J’ai fait rire tout le monde avec ça à la maternité.

– La visualisation de mon accouchement quelques semaines plus tôt avec ma sage femme, d’imaginer le long tunnel vers la sortie comme un espace qui lui donne envie de sortir me rencontrer. Alors oui imaginer son vagin tel un tunnel rempli de leds sur les parents avec une porte battante au niveau du col de l’utérus et une jolie lumière au bout où je l’attends les bras grands ouverts c’est bizarre…. Mais au moment T cela m’a beaucoup aidé !

 

Mes conseils

Si toi aussi tu veux tenter l’expérience, FONCE ! Sincèrement si je devais recommencer, je le ferais sans hésiter  !

Prépare toi bien pendant ta grossesse, avec la méthode qui te convient le mieux. Parles en au professionnel qui te suit pendant cette grande aventure.

N’oublie pas que si tu changes d’avis le jour J, ce n’est pas grave ! Tout le monde n’est pas égale face à la douleur.

Oui les femmes ont accouché pendant des milliers d’années sans péridurale, mais avoir l’option de ne pas avoir mal est une bonne chose !

« L accouchement est douloureux. Heureusement, la femme tient la main de l’homme. Ainsi, il souffre moins » _ Pierre Desproges

 

Alors avec ou sans péridurale : laisse moi un commentaire pour partager ton vécu !

@ bientôt

Angie

 

 

 

22 commentaires sur “L’accouchement sans Péridurale”

  1. Je ne sais pas comment tu as pu faire sans péridurale !
    Moi je suis une vrai flipette… J’avais très peur de souffrir !! L’accouchement me faisait très peur…
    Bref, mes bébés étaient tous trop gros, et ça s’est fini en césa !
    Je ne regrette pas non plus !!

    1. pour le premier j’avais peur…. mais je ne voulais pas revivre un accouchement où j’ai peu ressenti les choses et où je me suis sentie mal. Et avec la préparation je suis fière d’y être arrivée, si c’etait a refaire je le ferai à nouveau ^^

  2. Parfois on a pas franchement le choix. Pour ma 1ere je suis arrivée à la mat à 8cm et une heure après elle était née donc pas le temps de faire quoi que ce soit… pour les 2 autres puis pour la dernière j’ai aussi accouché sans qu’ ils ai eu.le temps de la poser. Honnêtement je trouve telement douloureux cette piqure dans le dos que accoucher sans péri quand ça se passe vite et bien c’est encore.le mieux et la récup est plus facile aussi. Je suis enceinte de bb5 et je fais pad de plan on verra au moment voulu… sur le principe je veux rien mais je sais que.si c’est trop long.et.intense je peux demander

    1. en effet, parfois on arrive trop tard pour avoir la péridurale. Il faut se dire que c’est faisable puisque des millions de femmes ont accouché sans péridurale. Et aussi il faut se dire que si on décide d’accoucher sans péridurale, on peut toujours changer d’avis également le jour J et également se préparer à devoir passer parfois dans des cas d’urgence par la césarienne.
      félicitations pour ta grossesse 🙂

  3. Ouille, j’ai tellement mal pour toi !! Avec un sans péridural je t’avoue que l’accouchement est une des douleurs qui me fait le plus peur au monde !! J’en rajoute peut être un peu mais ça me bloque vraiment beaucoup !

    1. Si on choisit d’accoucher sans péridurale, la préparation est indispensable car oui ça fait mal, mais on oublie vite 🙂

  4. Je voulais accoucher sans péridurale pour ma fille, mais finalement je n’ai pas pu. Les circonstances et aussi le fait que je n’avais pas été assez préparée à cela. Je le garde vraiment en tête pour un bébé à venir. Je vais me renseigner pour ma méthode bonapace !

    1. Il faut se préparer à tout, sans, avec péri, césarienne. Bon plan pour la méthode Bonapace, j’aurai aimer le faire, mais là où je vivais personne pour le proposer.

  5. C’est un bien bel article! Je n’ai pas d’enfants mais j’avoue avoir peur de l’accouchement. C’est une appréhension que j’ai de plus en plus en sachant que je me rapproche du moment de fonder une famille. Quand je lis ton témoignage ça me fait flipper haha et en même temps je me dis que si tu as voulu tout ressentir et que tu le referais sans hésiter c’est que l’expérience, bien que douloureuse, doit être tellement belle à vivre.
    Tia

    1. c’est une belle experience oui, mais il faut la préparer, parce que oui ça fait mal, mais avec une bonne préparation on en garde que le meilleur des souvenirs!

  6. Wow merci pour ton témoignage et pour ces super trucs! C’est super inspirant! Je ne suis pas maman encore mais j’ai toujours rêvé un accouchement totalement naturel! J’ai maintenant quelques outils dans ma poche! Merci!! 😉 <3

  7. Très clairement moi je ne peux pas accoucher sans péridurale car j’ai des problèmes de dos. J’ai accouché qu’une seule fois sous péridurale continue. Loulou est sorti comme une lettre à la poste donc je n’ai rien ressenti de mon accouchement. Et cela ne me chagrine pas. Le plus important ce n’est pas l’accouchement en lui-même ! Mais l’après, toutes ces années où on apprend à connaître et à aimer notre enfant. L’accouchement n’est qu’une étape !

    Bisous

    Kel-Ly / Kidefring

  8. J’ai beaucoup aimé ton article, je suis tombée par hasard dessus. Je ne suis pas encore maman, mais j’ai l’impression que si on ne veut pas de péridurale, on passe vite pour un extraterrestre prétentieuse; « Accoucher naturellement, ce n’est pas donné à tout le monde. »
    Mais j’ai envie de dire: comment elles faisaient avant !
    Ton article me réconforte. Je ne veux pas de péridurale tout simplement parce que j’ai une peur bleue des seringues et appréhende de ne rien ressentir.
    J’éspère tenir bon, avoir la même expérience que toi et faire taire les mauvaises langues.

    1. merci 🙂
      en effet avant elles n’avaient pas le choix, maintenant nous l’avons et nous avons aussi des moyens pour nous préparer autant suivre ses envies !!

  9. Bonjour, j’ai accouché aux États-Unis où l’accouchement naturel est très valorisé et où il y a un certain nombre de différences.
    Contrairement à la France, la péridurale n’est pas systématique et on nous propose d’autres alternatives contre la douleur. Je n’étais pas contre la péridurale mais j’avais déclaré vouloir aller « le plus loin possible » sans.
    Mon accouchement ayant été assez rapide, j’ai finalement accouché sans péridurale mais avec l’aide d’une doula qui m’a aidé à respirer correctement au moment des contractions et avec des patchs dans le dos (TENS unit), très courants en Angleterre. Cela m’a considérablement aidé face à la douleur.
    Je suis entièrement d’accord qu’il faut préparer son corps à un accouchement sans péridurale.
    Les techniques de visualisation sont effectivement importantes.
    Ma cousine a accouché sous hypnose. Elle m’a clairement dit qu’elle était passée pour un peu « illuminée » auprès de l’équipe médicale mais qu’elle avait adoré et le recommande.
    Donc d’autres alternatives sont effectivement possibles si on le souhaite ! 😊

Laisser un commentaire