La diversification alimentaire

Je te vois déjà venir : encore un article sur la diversification alimentaire, comment doit on faire ou pas? tiens c’est pas ce que m’a dit mon pédiatre/ma mère/la voisine/la puéricultrice de PMI (barrer mention inutile) blablablabla….

Alors OUI on va parler alimentation du tout petit. Oui je vais donner mes conseils de maman et de professionnel petite enfance. Mais surtout on va déculpabiliser !! Car pour beaucoup (à commencer par moi) le passage aux petits pots est une étape un brin stressante parce que l’on veut bien faire et qu’on a toujours peur de faire n’importe quoi.

 

La Diversification Alimentaire _ C’est quoi et comment?

Cela se définit par l’introduction de tout autre aliment que le lait (maternel ou artificiel) dans le régime du nourrisson. Pour cela il faut prendre en compte la maturation de différentes fonctions physiologiques de bébé (aussi bien digestives, métaboliques, immunitaires, psychomotrices etc…) Bref il faut que le petit corps de l’enfant soit près. Idéalement, on ne commence à partir de 6 mois, et jamais avant 4 mois !

Chaque enfant est différent et ses habitudes alimentaires seront influencées par son appétit, mais aussi par les habitudes familiales. Il faut donc avoir une ligne de conduite afin d’éviter les carences,les excès, éduquer au goût et aux bonnes habitudes alimentaires dès le début.

Une diversification trop précoce entraîne des risques nutritionnels (carence en calcium, en fer, en acides gras essentiels) et des risques immunologiques (allergies …). D’ailleurs si un terrain allergique est connu chez l’un des parents ou dans la fratrie on repoussera la diversification alimentaire à 6 mois révolus, et l’introduction d’aliments allergènes sera repoussé entre les 1 an et 3 ans.

 

Diversification Alimentaire _ Les règles de base

Je ne vais parler ici de la méthode « traditionnelle »  petits pots/purées… N’ayant jamais pratiquer la DME (diversification menée par l’enfant) je n’en parlerai pas dans cette article.

L’important c’est de commencer par de petites quantités et augmenter progressivement selon l’appétit de l’enfant. Et aussi de faire 3-4 jours un seul et même aliment pour laisser bébé apprécier le goût mais aussi pour observer qu’il n’y a pas d’allergie, et que le transit digestif s’adapte bien.

Généralement on commence par les légumes, puis les fruits 15 jours plus tard, cuits et mixés très lisses. On peut soit commencer directement à la cuillère, soit diluer dans le biberon de lait. Il n’y a pas d’ordre précis pour les aliments. On commence par des légumes/fruits facile à digérer (carotte, courgette, potiron, haricot vert, pomme, poire etc etc…). On évite d’introduire de suite les légumes difficiles à digérer (tels que le chou … ).

Une fois les légumes et fruits introduits et bien tolérés se sera le tour de la viande, du poisson, des œufs vers 7-8 mois.

Puis petit à petit, les produits laitiers, les féculents (pâte/riz), les herbes et épices seront à leur tour introduits au fur et à mesure. Ensuite avec l’arrivée progressive des dents, on passera du lisse au mouliné, pour finir aux petites morceaux.

On évitera tout de même de donner avant 1 an :

  • le sel (que les reins ne tolèrent pas très bien),
  • le miel (qui contient des bactéries toxiques pour les intestins de bébé),
  • le sucre et édulcorants (pour éviter les caries sur les premières dents),
  • les fruits à coques (pour éviter les fausses routes),
  • la charcuterie (trop salé),
  • les crustacés.

 

Diversification alimentaire _ Mon expérience de Maman n°1

Personnellement à la naissance de mon premier enfant , cette étape m’angoissait beaucoup…Les quantités, quel aliment introduire et quand…. Car même si je connais la théorie, dans mon métier, je suivais les indications des parents des enfants dont j’avais la charge la journée: les parents nous informent ce qui est déjà introduit et nous donnons en fonction. Donc ce n’était pas bien compliqué.

Pour Minimoi, cela s’est finalement passé en douceur. Vers 5 mois, à chaque fois qu’il nous regardait manger, il nous regardait avec ses grands yeux, il mâchouillait… Il avait envie de goûter. A la visite mensuelle, le pédiatre m’a demandé si je souhaitais commencer, et surtout si bébé en avait envie. De là, j’ai commencé tout doucement à lui proposer quelques cuillères…. Et il avait un très très bon appétit.

Puis arrivée au 7-8 mois, le remplaçant de ma pédiatre m’a étonné avec la réponse faite à ma foule de questions sur la diversification : il a ouvert le carnet de santé au tableau de la diversification « regardez tout est écrit là! En France on introduit comme ça, mais en Chine c’est autrement, au Brésil c’est autrement! Chacun à sa façon de faire, faites vous confiance » suivi du traditionnel « c’est votre boulot en plus vous devriez savoir!! »

Je n’étais pas plus avancer je l’avoue…. Mais j’ai décidé de lâcher prise, et avec ce fil rouge du carnet de santé j’ai introduis petit à petit chaque catégorie d’aliment. Et surtout…J’ai écouté mon fils !! J’ai fait en fonction de lui et il mangeait de tout (et quand je dis de tout les choux de Bruxelles, de l’artichaut etc). La seule chose qu’il n’a jamais aimé ce sont les petits pois. Cela dit depuis cela a bien changé (sinon c’est pas drôle).

 

Diversification alimentaire _ Mon expérience de Maman n°2

Forcément on est toujours un peu plus relax quand ce n’est plus le premier enfant. Mis à part que je ne me rappelais plus du tout dans quel sens j’avais introduit quel légume et quel fruit pour le premier, les bases restant les même, cela n’était pas bien compliqué.

Pour MissBB, j’étais donc plus zen ! J’ai commencé vers 4 mois et demi car suite au passage de Dame Varicelle, MissBB a eu du mal a prendre du poids. J’ai donc proposé quelques cuillères et nous avons pris le temps. Elle était receptive donc nous étions lancé comme j’allaitais à la demande à côté elle n’a manqué de rien.

Cela dit MissBB est une petite mangeuse ! Et cela m’a pas mal interpellé, mais j’ai fini par lâcher prise. C’est un petit gabarit… elle ne peut pas avoir l’appetit d’un orgre !!  Elle a 8 mois et demi au moment où je rédige cet article et nous venons seulement de passer à 4 repas par jour !

 

Diversification en quelques mots !

  • Ne jamais commencer avant 4 mois.
  • Suivre le fil rouge du carnet de santé si tu as besoin de repères. Ne pas hésiter à poser des questions aux professionnels de petite enfance (pédiatre, pmi, les professionnelles qui gardent ton enfant).
  • Apprends lui à prendre du plaisir en mangeant, faire découvrir une multitude de saveurs.
  • Se faire confiance et être à l’écoute de son bébé ! Un enfant sait mieux réguler sa faim qu’un adulte, il sait quand il n’a plus faim et il se manifestera toujours s’il a envie de manger !

 

J’espère que cet article t’aura aider. Si tu as des anecdotes, n’hésite pas à les partager en commentaire !

@ bientôt

Angie

8 commentaires sur “La diversification alimentaire”

  1. Merci pour ces rappels 🙂 Je suis bien d’accord concernant le fait de se faire confiance à soi, et au bébé, d’être à son écoute !

Laisser un commentaire