Les caprices n’existent pas !

Selon le dictionnaire, un caprice est une volonté soudaine, irréfléchie et changeante de quelqu’un. Lorsqu’on devient parent, on a vite tendance à mettre ce terme sur le comportement de nos enfants (nous-même ou notre entourage d’ailleurs). L’enfant est en crise, il fait des caprices.

 

Les caprices n’existent pas

Tu récupères ton enfant après ta journée de boulot. Il a été adorable toute la journée à la crèche/chez nounou/à l’école. Pourtant, quand tu rentres chez toi, c’est la cata… Il pleure, il hurle…

Tu fais tes courses, et ton enfant te réclame un jeu/un paquet de gâteaux/bonbons… Tu refuses, il se roule par terre en criant…

C’est l’heure d’aller au lit, mais il veut un énième épisode de l’abominable âne Trotro (“trop trop rigolo”, oui la musique en tête, c’est cadeau)…. C’est de nouveau la crise !!!!

Ces scènes sont des exemples, mais je suis certaine que tu en as au moins déjà vécue une dans ta vie de parent. On a vite fait de les cataloguer comme des caprices. Pourtant, cela n’a rien avoir avec une lubie soudaine… C’est la manifestation d’un trop-plein d’émotions.

caprice

 

Ce n’est pas un caprice

En effet, le Petit Enfant est incapable de faire un caprice. Son cerveau n’en est tout simplement pas capable ! Ce qu’il se passe chez l’enfant, c’est simplement l’effet boule de neige de ses émotions accumulées dans la journée.

Pour résumer rapidement, l’enfant déborde d’émotions, et quand la goutte d’eau vient faire déborder le vase, tout se déverse. Il subit de plein fouet la vague émotionnelle. Son cerveau se bloque et il explose. Ce n’est donc pas de sa faute.

Cela peut parfois paraître démesuré par rapport à ce qu’il se passe à l’instant T. Mais c’est l’accumulation des événements passés qui ont pesé sur lui. La fatigue, les peurs, les petites frustrations qu’il a pu rencontrer dans la journée se décharge d’un coup…

La tempête émotionnelle de l’enfant est en fait un signe d’un besoin non satisfait de l’enfant (sommeil, faim, affection, etc).

caprice

 

Le Terrible Two, caprice or not caprice

Souvent, je lis que les caprices commencent vers 18-24 mois. Cela correspond à la période où l’enfant dit souvent “non”. Il ne s’agit pas non plus de caprices. L’enfant grandit, il s’affirme et teste les limites. Il expérimente ce qu’il peut faire seul ou non. Donc reste ferme sur ce qui est important et lâche prise sur le reste.

caprice

 

Accompagner son enfant dans les tempêtes émotionnelles

Lors des crises qui peuvent être très impressionnantes, tu peux utiliser plusieurs outils. En effet, il n’y a pas une méthode précise, mais plusieurs solutions à tester, pour voir celle qui correspondra le mieux à ton enfant.

  • Rester calme autant que possible, inutile de sur-réagir.
  • Faire preuve d’empathie.
  • Lui proposer un temps à deux, pour un câlin, certains enfants aiment se sentir contenu.
  • Lui proposer un temps seul dans sa chambre pour qu’il retrouve son calme. Ce n’est pas une punition !
  • Lui proposer des accessoires : coussin de la colère, bouteille de retour au calme, des livres, des dessins, et bien sûr le fameux doudou.

caprice

En bref

Il est important de retenir que le Petit Enfant ne fait pas de caprices pour embêter ses parents. Il vide ses émotions négatives qui l’ont envahi pendant la journée. Un enfant peut faire plusieurs tempêtes émotionnelles par jour et cela est totalement normal !

Teste différents outils pour voir ce qui aide le mieux ton enfant dans ces moments. Chaque enfant étant différent, ce qui marche avec l’un, ne marche pas forcément avec un autre.

Si tu ne sais pas quoi faire, n’hésite pas à me contacter, je peux t’accompagner pour t’aider dans ton quotidien.

Retrouve mes articles sur le Petit Enfant ici.

Comment fais-tu pour calmer ton enfant ?

Laisse-moi un commentaire !

@ bientôt !

Angie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *