Les parents parfaits n’existent pas

parents parfaits

Réflexion nocturne

Il est presque 4h du matin…. Cela fait quasiment 3h que je tourne en rond. Minimiss ne dormait pas…et a fini a s endormir sur un biberon il y a peu, après avoir tenté de la rendormir en vain.
Du coup, je suis fatiguée, agacée, et à force de tourner sur les réseaux en attendant qu elle s’endorme et bien….C’est moi qui ne trouve plus le sommeil…
Je passais de post en post sur divers comptes de mamans et j’en arrive à me poser la question “comment en sommes nous arriver là?”.

Instagram c’est une battle de comptes de mère parfaite VS mère en carton ??!!

Retour en arrière

Il y a 10 ans, je sortais d’école diplôme en poche. J avais appris plein de théories, le bien être de l’enfant etc etc …
Pendant mes premières années professionnelles, on parlait de diverses pédagogies pour être au plus proche de l enfant et l’accompagner vers son autonomie….
On parlait aussi de douces violences….
Je suis devenue maman, avec mon premier je trouvais tout très naturel. J’essayais de faire au mieux entre mon intuition de maman et mes connaissances théoriques & pratiques.
Ça me paraissait simple et les premières années ont passé. Même le terrible two je ne l’ai pas trouvé si difficile qu’on le disait.
Puis les années passent et c est l émergence des neurosciences affectives. Et depuis peu j’ai l’impression que c’est une course perpétuelle à la culpabilité parentale …

Parentalité bienveillante/positive, veo et autres hashtags à la mode

Je suis tombée enceinte de mon 2ème enfant et c’est la que les choses se sont corsées pour moi avec la terrible fatigue que j’ai commencé à traîner comme un boulet a ma cheville.
En parallèle toujours dans mes lectures, c est l’explosion des “parentalités positive et bienveillante”
Ah donc en fait quand tu as un enfant maintenant, soit tu es positive et bienveillante, soit tu choisis d être malveillante et négative? C’est un choix que tu fais comme quand tu joues au jeu Destin?
Voilà qui ajoute une couche de culpabilité sur les parents, éternel combat entre le bien et le mal…
Que ces termes sont mal choisis! Lorsque l’on devient parent on veut toujours le mieux pour son enfant non?! Et pour son éducation aussi !
Il y a quelques jours, a été voté une loi “symbolique” anti violences éducatives ordinaires….
Parce qu il y en a des extra-ordinaires??
Du coup c est la flambée sur les réseaux #veo #antilaxisme #adultisme #parentalitébienveillante…..
Les débats pour/contre la “bonne vieille fessée qui nous a pas fait de mal étant enfant”….

Il est 4h du matin maintenant et je me disais : et si on arrêtait de culpabiliser les parents?

Alors si on arrêtait de coller des étiquettes sur les parents, on arrêterait d’en coller sur les enfants?
Si on apprenait aux parents à mieux faire, nous les professionnel(le)s de petite enfance ?
Si nous les professionnel(le)s ont été mieux formés pour les accompagner plutôt que de les laisser tout seul en rajoutant une couche de culpabilité parce qu’ils ne savent pas faire??
Et si on arrêtait de faire une fixation sur la parentalité parfaite? Depuis le temps ça se saurait si ça existait!
C est en accompagnant les parents que nous y arriverons. En leur montrant comment faire et pas en les pointant du doigt “bouhouh quel mauvais parent tu fais!”
Nous ne arrêtons pas de dire qu il ne faut pas rabaisser les enfants, alors pourquoi rabaisser les parents ?
C’est si dur d apprendre à être parent! Et qu’on me dise pas “dans mon temps c’était mieux”, car les époques ne sont plus les même !

Soyons bienveillants avec nous même si on veut être bienveillants avec les autres.

Voilà qui me donne envie d’accompagner encore plus les futurs et jeunes parents.
Voilà qui me donne envie de me former encore pour apprendre en tant que parent et en tant qu’auxiliaire de puériculture et future accompagnante périnatal.
Bref….arrêtons de nous culpabiliser ! Parce qu’il n y a pas d éducations parfaites mais il y a 1001 façons de faire au mieux.
Aussi après avoir coucher ses mots je vais tenter de retrouver Morphée et je retourner me coucher.
En espérant que cet article te fasse réaliser que non tu n es pas un mauvais parent !
Car si tu es en pleine réflexion et que tu te remets en question pour ton/tes enfants c’est que tu es un bon parent!
Et même si on galère et que l on fait des erreurs on apprend et on devient meilleur !
J’espère que cet article t’as plu. N’hésite pas à me laisser un petit commentaire!
@ bientôt !
Angie

30 commentaires sur “Les parents parfaits n’existent pas”

  1. Nous sommes loin d’être des parents parfait mais nous faisons de notre mieux. C’est la société qui veux que nous soyons parfait sans jamais un mot plus haut que l’autre , toujours dans la bienveillance ( un bien jolie mot qui n’est pas forcément applicable dans toutes les situations) je préfère être une mère imparfaite mais qui ne fait pas semblant qu’une mère parfaite juste par le paraître …

  2. Je t’aime 😀 ah ah plus sérieusement j’ai beaucoup aimé le ton de cet article ci et je te le dis d’emblée, tu seras dans ma prochaine sélection de billets (mes florilèges)

  3. J’ai adoré cet article car tu expliques posément les questions que beaucoup de parents se posent.
    Merci pour ça te attend toi à être dans ma prochaine sélection !

  4. ah la moi aussi je pourrai en écrire des lignes sur le sujet. Avec Margaux je lisais que des livres sur l’éducation bienveillante j’étais à fond dedans la terrible 2 je ne l’ai pas vraiment ressenti.j’ai eu un deuxieme enfant et la l’education : c’est la survie lol on fait comme on peut! Sur les réseaux sociaux on me donne des conseils et parfois se glissent quelques jugements… avant cela me faisait culpabiliser maintenant ca me touche plus!

  5. Merci, mais alors merci pour cet article. À 4h du mat, j’aurais pas fait mieux!!! Je trouve tes mots très justes (tu devrais faire plein darticles la nuit ahah!)
    En attendant, c’est surtout la culpabilité qui tue les parents. (Bon la fatigue aussi, mais c’est un autre débat.)
    Je suis très susceptible, mais avec les enfants, jamais culpabilisée. Je ne suis pas parfaite, et je m’en fous. Ma fille regarde la télé, mais elle lit aussi plein de livres. Elle aime faire plein d’activités manuelles et aussi courir le plus vite possible. Je crie parfois, elle pleure pour un rien. On fait aussi des tonnes de câlins. Bref on s’aime, et c’est le principal!

  6. oui voilà je lis beaucoup autant pour ma vie de maman que ma vie pro, et c’est un constat permanent ! on est jugé si on fait pas bien les choses, alors qu’on devrait être accompagné! Et tant que cela ne se fera pas, la “pédagogie bienveillante” ne s’installera pas dans chaque famille.

  7. c’est ce que je me disais, mais je préfère quand meme dormir la nuit lol.
    l’amour c’est l’outil le plus important…. pour le reste on fait au mieux !!

  8. Oh merci merci merci… Que c est bon de lire ce genre d’article. Je partage totalement ton point de vue. La. Culpabilité parentale en prime peut mener au burn out et j en sais qqch… Maintenant ça va mieux mais n’empêche que tout cela peut vite bousiller parents et enfants indirectement. Encore merci. Je partagerai sûrement ton article un peu plus tard tent c est un coup de cœur

  9. merci pour ton commentaire !
    oh oui ça bousille beaucoup trop les relations comme tu dis 🙁

  10. Coller des étiquettes c’est ce que l’on fait le mieux, non? Et si en plus elles sont culpabilisantes, c’est encore mieux!
    Bref, merci pour cet article qui lui est plein de bienveillance (pour de vrai!)

  11. Il n’y a pas de parents parfaits, on essaye de juste de faire au mieux.
    Moi aussi, tout c’est très bien passé pour le premier, et je m’en rends compte qu’a L’arrivee Du deuxième, ça se complique .

  12. Eh bien pour un article écrit la nuit, tu as très bien résumé la situation ! Etre parent n’est pas facile, faisons de notre mieux c’est déjà pas si mal ! Et oui tu parles de bienveillance envers soi même, elle est aussi là la clé tout simplement ! N’oublions pas qu’aucune situation ne se ressemble, aucun enfant non plus, ce qui est valable pour les uns ne l’est pas forcément pour les autres ! C’est donc normal de tâtonner ! Et ça peut aussi arriver de craquer ! Est-ce que cela fait de nous de mauvais parents je ne crois pas ! Une chose que je peux affirmer avec le recul, c’est que les difficultés rencontrées avec nos enfants nous font grandir ! Courage à toutes les mamans qui sont sur le chemin de la bienveillance, il y aura peut-être des faux pas, mais l’important c’est d’avancer et de progresser !

  13. Coucou.
    Cela me fait penser a une citation « on ne nait pas parent, on le devient »
    Quelque part c’est vrai, on apprends au fil de ns erreurs et heureusement que l’on esg pas parfait sinon on se ferais bien chi,,,

  14. Je suis tellement d’accord avec ton article !
    Perso ça me désespère de voir toutes ces mamans parfaites, le pire je pense est dans les groupes de mamans !!! Surtout qu’il faut bien le dire chaque enfant est différent et je me dis que les mères parfaites n’ont certainement pas des enfants difficiles !!!
    Maintenant, je ne fais plus attention à tout ça, j’élève et j’éduque ma fille comme son papa et moi le souhaitons !

  15. C’est une des raisons pour lesquelles j’ai peur de devenir mère, j’ai peur de ne pas être à la hauteur. De ne pas y arriver, de ne pas être parfaite et qu’on me le reproche.. J’ai peur de ne pas réussir à rendre mon enfant heureux..
    Je pense que les réseaux ne sont pas toujours une bonne chose, et que cela nous renvoit une fausse image de la parentalité.. Personne n’est parfait, les mères et les pères font des erreurs, mais le principal c’est de faire de son mieux pour ses enfants, non? 🙂

    ~ Kara

  16. merci pour ton message, je pense qu’en effet, les medias, les reseaux, la société met beaucoup la pression.
    Il faut relativiser, et apprendre avec ses enfants, la perfection ça n’existe pas donc en effet on fait de notre mieux et avec beaucoup d’amour !

  17. Merci pour cet article très bien rédigé et qui fait du bien à entendre ( enfin le lire lol).
    On fais comme on peut.

  18. mais c’est galère pour tout le monde a un moment donné ça rassure toi !!! Les parents qui te disent que leur enfant c’est parfait c’est magique etc…. rencontreront toujours une période plus difficile aussi.

Laisser un commentaire