menace accouchement prématuré

Menace d’accouchement prématuré, c’est quoi la MAP ?

La menace d’accouchement prématuré, appelée MAP est la première cause d’hospitalisation durant la grossesse. L’annonce est angoissante pour les futurs parents. La MAP ne signifie pas forcément un accouchement prématuré.

 

Une Menace d’accouchement prématuré, c’est quoi ?

Il s’agit de la survenue de contractions utérines régulières et douloureuses associées à une modification du col de l’utérus entre 22 et 37 semaines d’aménorrhée.

En moyenne, le col de l’utérus mesure 40 mm. En dessous de 25 mm, on parle de MAP.

 

Les facteurs de risques et les causes de la MAP

Ils sont nombreux, on peut observer :

  • l’âge de la mère <18 ans ou >35 ans
  • une grossesse multiple
  • un placenta praevia (le placenta recouvre le col de l’utérus)
  • un hydramnios (excès de liquide amniotique)
  • une malformation utérine
  • un hématome rétroplacentaire
  • une infection
  • de l’anémie (manque de fer)
  • une béance du col
  • un traumatisme, une chute
  • le surmenage
  • une macrosomie (un bébé plus gros qu’attendu pour son âge gestationnel)
  • le tabagisme, alcool, drogues

menace accouchement prématuré

 

SYMPTÔMES DE LA Map

Les symptômes sont :

  • des contractions douloureuses et régulières
  • une modification du col : mou, court, qui tend à s’ouvrir
  • une rupture prématurée des membranes (poche des eaux)
  • des saignements

Des examens complémentaires, comme échographie, prise de sang, prélèvement vaginal ou analyse d’urines peuvent être réalisés pour rechercher une infection et confirmer le diagnostic.

 

TRAITEMENT ET ÉVOLUTION

Le but est de retarder l’accouchement et de réduire le risque de complications pour le bébé. Le risque de complications est d’autant plus important que l’âge gestationnel de naissance est faible.

Une hospitalisation dans une maternité de type 2 ou 3 selon le terme est préconisée avec la mise en place d’un traitement tocolytique (qui vise à stopper les contractions), des injections de corticoïdes seront réalisées pour permettre une maturation pulmonaire du futur bébé et une antibiothérapie peut être mise en place si une infection est présente.

En cas d’évolution favorable, avec l’arrêt des contractions et l’absence de modifications du col, le retour à la maison peut être envisagée, avec un repos strict, un arrêt de travail et une surveillance renforcée.

 

À SAVOIR

Voici les différents stades de la prématurité :

  • Très grande prématurité <28 SA
  • Grande prématurité entre 28 et 32 SA
  • Prématurité modérée ou moyenne entre 32 et 37 SA

Retrouve tous les articles autour de la grossesse ici.

Connaissais-tu la MAP ?

N’hésite pas à me laisser un commentaire !

@ bientôt !

Angélique

menace accouchement prématuré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *