Allaitement Maternel : Astuces Anti-Bobo

Je continue dans la série allaitement pour parler de tout les petits soucis que j’ai pu avoir pendant mes allaitements et comment y remédier.

 

Les crevasses

Les crevasses sont des lésions sur le mamelons ou l’aréole. Des sortes de gerçures douloureuses lors des tétées et qui peuvent parfois saigner et former une petite croûte..

En général, elles surviennent le plus souvent en début d’allaitement. Le plus souvent, cela est dû à une mauvaise position de bébé pour allaiter.

Pour y remédier, plusieurs petits conseils:

  • Changer de position pour allaiter bébé. Si tu ne sais pas comment faire, je t’invite à contacter une sage femme ou une conseillère en lactation pour apprendre à mieux positionner ton enfant, ou apprendre de nouvelles positions pour téter.
  • Après chaque tétée tu peux mettre quelques gouttes de ton lait maternel, qui aide à cicatriser la crevasse.
  • Entre les tétées tu peux appliquer une crème à base de lanoline, type Lansinoh.

  • Si la tétée est trop douloureuse, tu peux utiliser des bouts de sein en silicone pour soulager un peu le pincement sur le mamelon.
  • Pour aider à cicatriser la crevasse, tu peux également appliquer un petit morceau de tulle gras sur la lésion. Avant la tétée, il te suffira de l’enlever, de passer une petite compresse d’eau là où se trouvait le tulle. A la fin de la tétée, remettre un morceau de tulle gras.

 

Les engorgements

Un engorgement peut être :

  • Une stase alvéolaire du lait liée à une production laiteuse plus importante que la consommation de bébé.
  • Une congestion des vaisseaux sanguins.
  • Une insuffisance de la circulation lymphatique.

Cela se présente par un œdème qui bloque l’écoulement de lait dans les canaux. Le réflexe d’éjection est diminué ou complètement bloqué. Provoquant des douleurs, des seins lourds et très tendus, parfois rouges et chauds. Et dans certains cas une fièvre.

L’engorgement se provoque généralement en début d’allaitement, lorsque la production de lait se met en place. Mais cela peut également arriver lors de l’espacement des tétées (notamment lors des premières longues nuits de bébé), en cas de stress important de la maman, ou en cas d’arrêt brutal de l’allaitement.

J’ai eu quelques engorgements pendant mon allaitement, heureusement sans fièvre donc je n’ai pas eu besoin de traitement médicamenteux. Dans ces cas, je t’invite à te rapprocher de ton médecin ou ta sage femme. Il faut prendre l’engorgement au sérieux car cela peut se transformer en mastite.

Néanmoins cela fait mal et voilà ce que j’ai fait pour diminuer la douleur :

  • Changer la position de bébé pour les tétées et présenter le sein concerné en priorité ! Il faut continuer à lui donner malgré la douleur pour désengorger justement.
  • Masser la zone douloureuse pendant que l’enfant boit. Cela fait un peu mal, mais cela aide beaucoup pour décongestionner.
  • Mettre du chaud sur le sein, gant de toilette ou légers massage sous la douche directement (on peut également essayer d’exprimer le lait à la main en même temps).
  • Faire des cataplasmes d’argile verte. Celle-ci à des vertus décongestionnantes et anti-inflammatoires. Il suffit d’en mettre une couche généreuse sur le sein entre les tétées pendant 2h maximum.

 

Les ampoules de lait 

Cela a été la découverte côté bobo pendant mon allaitement. Mamelon sensible et un petit point blanc, une petite ampoule de lait. Cela est lié à un canal lactifère bouché. Le lait ne passe plus, et la tétée est douloureuse. J’en ai eu régulièrement pendant toute la durée de mon allaitement. Mais la première fois, ne connaissant pas ce problème et ne trouvant que trop peu d’informations sur le sujet, cela a conduit à un engorgement.

Pour y remédier, c’est simple, il faut déboucher le canal.  Comment faire? 

  • En variant les positions lors de la tétée, bébé perce parfois spontanément l’ampoule et le soucis est réglé.
  • En massant et en appuyant sur le mamelon : cela peut déboucher le canal et procurer une sensation de soulagement instantanée. Il se peut qu’un petit filament épais (comme du dentifrice) sorte du canal.
  • Parfois il faut percer l’ampoule avec une aiguille: N’hésite pas à demander à ta sage femme pour le faire, elles connaissent la technique. Cela peut faire peur mais ne fait pas mal.

 

Voilà tout les petits soucis que j’ai pu rencontrer lors de l’allaitement de MissBB. Dans tout les cas, au moindre doute si tu as une douleur ou des questions, n’hésite pas à te rapprocher de ta sage femme ou d’une conseillère en lactation. 

Si tu as d’autres astuces, n’hésite pas à laisser un petit commentaire qui pourra aider d’autres mamans allaitantes.

@ bientôt

Angie

 

 

 

12 commentaires sur “Allaitement Maternel : Astuces Anti-Bobo”

  1. Super article.

    Ayant peu allaité je n’ai pas rencontré ce genre de souci à part les crevasses. Et là merci la crème à base de lanoline.

    Bonne journée

  2. Bonjour, pour cicatriser de la crevasse au lieu de mettre du tulle gras, tu peux badigeonner ton mamelon de ton lait et tu mets une compresse humide de ton lait sur ton mamelon.
    Attention, certaines sages femmes ne sont pas de bonnes conseillères sur l’allaitement et il vaut mieux voir une conseillère en lactation.
    Pour finir, certains bébés ne se passent plus de bout de seins.

  3. parfois le lait maternel n’est pas suffisant pour cicatriser, c’est pour cela que je parle du tulle gras.
    oui il y a toujours un risque avec la teterelle en silicone, comme pour les sucettes, tetines de biberon. J’ai eu de la chance, pas de confusion sein/tétine pour MissBB

  4. Coucou,
    Super article sur les maux de maman lors de l’allaitement. Pour ma part j’ai allaité petit bout jusqu’à ses 5mois environ mais il a été arrêté faute à un professionnel qui m’avait dit d’ôter des tétées et ça a mit en péril tout mon allaitement. Heureusement l’arrête n’a pas été brutal mais du coup je m’en veux un peu de ce côté ci j’aurais du m’écouter moi.

    Niveau bobo j’avais juste eu des engorgements quelques fois mais sans fièvre du coup pas de médicament non plus ^^ . J’ai eu la chance que l’allaitement ne se passe sans petits désagréments comme ceux présentés.

    Bises et à bientôt
    Audrey

  5. Pour ma premiere j’ai eu un engorgement avec 40 de fievre quelques jours apres l’accouchement lorsque j’etais encore à la maternité. C’est l’une des raisons qui ont fait que pour mon fis je n’ai pas voulu l’allaiter.

  6. Montée de lait douloureuse dis donc 🙁 heureusement que tu étais encore à la maternité, mais dommage qu’ils n’ont pas pris cela à temps 🙁

  7. Ton article me rappelle de tellement bons (non) souvenirs (ironie).. j’ai adoré allaité, mais pff c’est pas toujours agréable.

Laisser un commentaire