Ennemi Public N°1 : La Fatigue

Aujourd’hui je te parle du fléau qui ravage ma vie : La Fatigue !

D’ailleurs au moment où j’écris cet article, j’ai enchaîné une série de nuits de **biiiip** et je suis complètement HS. (“Mais pourquoi tu vas pas te reposer??” ok  toi tu sors  =>[ ] ).

 

Joie de la parentalité !

Quand on va devenir Parents, on le sait, on va moins dormir. Surtout au début. Tu entends les chanceux “mon enfant a fait les nuits dès la sortie de la maternité”. Ou les moins chanceux “Les nuits complètes? pas avant 2-3 ans”.

Bref, tu sais déjà que ton quota de sommeil est en péril. La grossesse t’y prépare un peu aux nuits pourries…. Mais avec un peu de chance tu peux dormir la journée tu t’en rends pas bien compte….

Puis voilà, la naissance arrive, tout le monde nage dans le bonheur. Et là, le marchand de sable te maudit toi et ton nouveau né pour une période indéterminée… Pourquoi nous en veut il à ce point ??

Alors oui tu as toujours le bon conseil : Dors dès que tu peux ! Dès que bébé dors tu arrêtes de vivre et tu files dormir avec ! Repose toi à la maternité, hors tu te reposes pas à la maternité c’est un mythe !!!

J’ai envie de te dire, pour le premier, c’est faisable surtout pendant le congé maternité, voir parental. Du coup, tu as une sale tête, mais tu dors plus ou moins suffisamment pour tenir le choc…. Mais après quand tu reprends le boulot… C’est tout de suite moins facile….

Et en grandissant, il y a les terreurs nocturnes, les cauchemars… Donc les nuits longues avec grasses matinées au bout c’est rare…. Mais il paraît que ça change plus tard (je te préviens quand ça sera le cas pour moi, disons dans 10 ans ??).

Et puis, vient la joie d’avoir d’autres enfants…. et j’avoue que je me demande si on est pas un brin maso quand on décide d’avoir plusieurs enfants.  ^^

 

Born To Be A PANDA

Déjà lorsque que tu es enceinte, et que tu as un autre enfant, tu as forcément moins de temps pour te reposer. Sauf si ton enfant est gardé (crèche, nounou, famille) cela laisse un peu de répit en journée. J’avais donc bien entamé mon cercle vicieux de fatigue pendant ma seconde grossesse.

Ensuite, on recommence les joies des nuits courtes, biberons/tétées de nuit.  Et la journée tu dois tenir pour l’aîné. Tu tentes de développer des astuces pour récupérer, faire la sieste avec le grand, te coucher tôt.

Mais au bout d’un moment les nuits sans sommeil ça va bien hein ! Tu finis par te retrouver avec les cernes aux genoux, un teint de cadavre permanent. Tu es bonne pour postuler au casting de The Walking Dead en tant que zombie!

Pour être franche, je ne pensais pas être envahie de fatigue à ce point ! Et c’est vraiment la chose la plus difficile pour moi.  Car étant fatiguée, je ne suis pas en forme, je ne suis absolument pas patiente, et cela joue pour tout…

En gros je me retrouve au même stade que mon fils de 4 ans : à la moindre contrariété je finis par faire une colère en me roulant par terre. Bon ok, j’exagère un peu…. Mais tu vois où je veux en venir…. Moi aussi, je me retrouve en “tempête émotionnelle” et j’arrive plus gérer ce trop plein de fatigue en moi… Donc je crie, je pleure…L’ambiance à la maison n’est pas folichonne.

 

Tu l’as voulu, tu assumes !

Alors que faire quand tu es au bord du burn out, avec des valises sous les yeux… Je n’ai pas de solution miracle ! Parce que si une solution existerait….Je pense qu’on se serait jeté dessus pire que sur le Nutella en promo !!!

Là aussi, tu entendras moultes foules de conseils :

-Fais toi aider, papa, famille, crèche, nounou, amis…. mais franchement moi c’est la nuit que je veux dormir !! Alors oui ça va soulager mais ça va pas régler mon soucis!

-Prends du temps pour toi, aère toi, défoule toi ça te fera du bien…. Idem ça fait du bien, je fais du sport 3 fois dans la semaine, ça me détend, je me sens forte, mais….une nuit plus tard ça n’a rien changé.

-Laisse pleurer Bébé, il va bien se rendormir : oui bien sur,  toi pendant qu’il pleure tu mets des boules quies, un casque anti-bruit pour te rendormir??? Parce que je n’arrive pas à dormir avec MissBB en fond sonore. Mais j’avoue je songe a faire une chambre capitonnée pour réduire les nuisances sonores ^^.

-Passe au biberon! Ton lait n’est pas assez consistant c’est pour ça qu’elle dort pas la nuit… Bon, je vais pas lancer le débat du lait maternel VS le lait artificiel… Je sais que mon lait est bon et c’est MON choix d’allaiter, et je ne juge personne. D’ailleurs…. ben j’en ai eu marre, j’ai tenté le coup de biberon aussi, là voila !!! Alors ben ma fille n’en veut pas du lait en poudre ! ni mon lait au biberon, ni le lait maternel/lait artificiel, ni le lait avec des céréales…. Maintenant elle mange même le soir et ça ne change rien !! Je me lève encore 1-2 fois par nuit à presque 7 mois.

J’en passe des pires et des meilleures…

 

Alors que faire ?

J’ai pris le pli de laisser faire, car je n’ai pas vraiment le choix…Je suis claquée… Vraiment… Je suis parfois à bout. Les journées sont longues, et gérer mes 2 pioupious est parfois difficile, surtout le soir. Et actuellement je ne travaille plus, j’avoue que je me demande comment je faisais avant.

Les jours où je suis en forme, je m’active, je m’avance dans mon quotidien, j’en profite. J’essaie aussi de m’organiser, d’anticiper les journées du lendemain au cas où je suis moins en forme.

Et les jours où je suis fatiguée, et bien j’accepte la fatigue. Je ne suis pas Wonderwoman ! Je ne fais que le minimum syndical de Maman. Si je le peux, je fais une sieste. Même si elle ne dure que 15 min.

Quand leur Papa est là, je souffle. Il prend le relais le soir en rentrant du travail. Il m’aide pour les bains, le repas, le coucher. Team de choc ! Quand il est en déplacement, je stresse un peu, je serre les fesses pour que la journée se passe sans encombres. 

Parfois ça roule niquel et je rejoins au plus tôt Morphée une fois les enfants couchés…. Parfois c’est plus compliqué et je finis en larmes dans ma salle de bain en me demandant pourquoi c’est si dur d’être parent. En culpabilisant d’avoir encore élever la voix sur les enfants.

Dans ces moments là, tout les principes de parentalité bienveillante et compagnie, je n’arrive plus à les appliquer…. Je me sens tel le Dr Jekyll et Mr Hyde…Le point de non retour, l’explosion, le retour au calme et le retour le cœur lourd vers mes enfants et mon amoureux pour s’excuser et remplir nos réservoirs d’amour.

J’envie toute les personnes qui réussissent à gérer leur fatigue en restant posée et calme…. Mais je suis un vrai être humain, plein de petites imperfections. (J’attends la mise à jour de ma version 2.0 ^^).

 

“Si tu es trop fatigué pour parler, alors assieds toi à côté de moi  car je parle aussi couramment le silence”_ R. Arnold

 

Et toi comment résistes-tu à la fatigue? 

Laisse moi un commentaire pour partager ton expérience. 

@ bientôt

Angie

Photo : Unsplash.com

13 commentaires sur “Ennemi Public N°1 : La Fatigue”

  1. Hello bichette,

    Comme toujours un super article!!
    Ne culpabilise pas, je suis beaucoup moins fatiguée que toi. mais je me retrouve tt à fait dans tes réactions.

    Notamment en ce moment je n’ai aucune patience et apparemment ma grande (9ans ) a décidé que c’était le moment pour commencer sa crise de pré-ado.

    Soutenons-nous, on va en venir à bout de ces bout’chous.

  2. Courage à toi, je comprends ce que tu vis, même si j’ai un seul enfant pour le moment ! C’est ce que j’appréhende le plus pour un deuxième, c’est pourquoi on pense attendre sa rentrée à l’école maternelle l’année scolaire prochaine pour lancer le deuxième !
    On va s’en sortir ! ^^

  3. J’avoue que je ne m’attendais pas a autant de fatigue. Je commence un peu à sortir la tête de l’eau car MissBB (re)commence enfin à faire ses nuits .

  4. Ahhh la fatigue…. vaste sujet !!
    Ici BébéChat a 4 ans et demi… les nuits ont été mitigé depuis sa naissance… on s’en sors plutôt pas mal. Non ici c’est le réveils à 7h voir avant qui nous tue… alors je cherche des astuces : laisser un petit déj, des coloriages… mais il a du mal à rester seul…. pfff vivement l’adolescence. … euh non en fait 😉

    Bon courage !!

  5. Comme ton article me parle! Et pourtant mes enfnats sont grands… je n’ai pas de solution, j’ai juste appris à dormir dès que possible. Hier mon mari a emmené la petite au foot du grand du coup j’ai dormi 2h et j’ai repoussé les lessives…
    Bon courage

  6. Merci pour ce partage, en effet il n’y a pas de solution miracle, mais il faut accepter que la Mère a le droit d’être fatiguée!

  7. Courage ! On y est toutes à un moment ou à un autre, voir à plusieurs moments. J’ai des nuits où je me réveille (enfin je suis réveillée) 3 ou 4 fois, ils se passent le relais ici. En anglais, on dit qu’on devient une mombie (mom+zombie tu auras compris). :p

  8. Finalement, à chaque enfant, c’est difficile de savoir comme ça sera. Pour le premier, on a au aucune idée de ce qui nous attend, pour le second pareil..

  9. voila chaque enfant étant unique, impossible d’anticiper précisément comment cela se passera.

  10. Ping : Maternité : Le retour à la maison - Baby-Planet

Laisser un commentaire