Mon enfant est il précoce?

enfant précoce

Voilà plusieurs mois que nous nous posons la question. Aujourd’hui, j’avais envie de te partager ce petit bout de mon quotidien et mes interrogations de Maman.

 

Enfant précoce ? Surdoué ? Zèbre ? Haut Potentiel Intellectuel?

Comment en vient on à se poser la question?  C’est ce que l’on me demande le plus souvent.

Comment ? et bien en fait, nous ne nous sommes doutés de rien. Les capacités de notre enfant, pour nous, ce n’était pas quelque chose de surprenant. Il a des questions, nous répondons. Des thèmes qui changent de ce que les enfants de son âge ont habituellement? Cela ne nous a pas interpellé non plus. Système solaire, géographie, fonctionnement du corps humain…
Il a envie d’apprendre depuis tout petit, nous lui apportons la matière. C’est vrai qu’il a su écrire, compter très tôt (entre autres choses). Mais vu qu’il était demandeur, on a juste répondu.

 

Mais alors, comment en est on venu à se poser demander s’il n’était pas précoce ?

Ce sont tout un tas de petites choses, mises les unes à coté des autres qui nous ont mis la puce à l’oreille. Après de nombreux mois de galère, j’ai écrit un article sur mes difficultés de Maman. C’est à ce moment là, que plusieurs lecteurs, se retrouvant dans mes propos, ont commencé à me parler de haut potentiel. Puis, des professionnels de santé ont commencé à nous interpellé aussi : Ce petit bonhomme a beaucoup de capacités pour son âge. Son instituteur, 15 jours après la rentrée de septembre, nous faisait part de ses observations. Puis, lors d’un bilan orthophoniste, nous apprenons qu’il a un niveau CP/CE1 alors qu’il commence la Moyenne Section.

De notre côté, nous sommes toujours en difficulté avec ses tempêtes émotionnelles. Je commence donc à m’intéresser rapidement à ce qu’on appelle les HPI, hauts potentiels intellectuels. Je découvre qu’en effet, plusieurs “caractéristiques” font échos avec mon fils et ce que nous vivons. J’en discute avec une amie qui vit cela avec un de ses enfants. Elle me conseille de me rapprocher du CAMSP  (centre d’action médico sociale précoce).

 

Bilan au CAMSP

Plusieurs mois s’écoulent entre nos premières suspicions et le 1er RDV au CAMSP. Il faudra plusieurs rendez-vous avec des spécialistes pour que le bilan se fasse aussi. Entre temps, Minimoi commence à apprendre à lire seul et à calculer. Mais gérer ses émotions est encore très difficile. Le bilan arrive à sa fin, on nous demande de nous rapprocher de la psychologue scolaire pour confirmé la précocité même si celle-ci est flagrante. En attendant, leur équipe suivra notre fils pour l’aider.

 

Des zèbres partout?

Le test ne sera pas fait avant plusieurs semaines. Et sincèrement, je me fiche du résultat. Je n’ai pas envie de lui collé une étiquette.

On sait maintenant que nos difficultés sont liés parce qu’il gère les informations différemment, et nous faisons au mieux pour l’accompagner. Je me suis rendue compte, que de nombreuses mamans dans mon entourage vivaient la même chose que nous. Et cela m’a rassuré de ne pas me sentir seule.

On m’a demandé récemment si cela était un don ou une maladie. Franchement, je ne sais pas. Moi ce que je sais c’est que j’ai un super petit bonhomme, curieux, avec des capacités, et je l’aime comme ça même si ce n’est pas facile tout les jours pour le moment. Minimoi c’est Mon Minimoi et pis c’est tout.

 

Retrouve mes autres billets sur la vie de parent ici. 

J’espère que cet article t’aura plus.

Et si tu vis la même situation, n’hésite pas à me laisser un commentaire ou un message.

@ bientôt !

Angie

 

22 commentaires sur “Mon enfant est il précoce?”

  1. Bonjour nius avons pas encore fait les test Lena et dans une ecole privée donc pas de psy scolaire l’école elle s’ennuit n’a pas d’amis je gére plus cela me fait mal au coeur de voir mon enfant malheureuse a l’école la maitresse me parle de depréssion elle a peur que Léna tombe en depression tellement elle n’est pas a sa place

  2. c’est dur le contact avec les enfants de leurs âges je trouve aussi 🙁 courage! avez vous pris contact avec un camsp ou un cmpp?

  3. C’est la grande mode du moment, les enfants seraient tous hyper-quelque-chose, zèbres, précoce, surdoué, etc… Je refuse beaucoup de demande de test (WISC) au cabinet. Je n’aime pas vraiment l’idée de coller une étiquette, je suis d’accord. En fait, tout dépend de la demande du parent et du jeune s’il en a conscience. Bien plus qu’un chiffre, il s’agit de mettre en évidence des points forts et faibles de la personnes testée et de l’accompagner vers un mieux être (gestion des émotions, adaptabilité sociale, intégration avec ses pairs, stimulation). Malheureusement, beaucoup ne s’intéressent qu’au résultat quantifiable du test “le Qi est de…”. Ce qui est regrettable. Tester son enfant, c’est bien plus que ça 😀 Donc j’aime beaucoup ton approche dans cet article !

  4. Merci pour ton retour. Oui nous ne voulons pas lui coller une étiquette. Pour nous, le test n’est pas indispensable, on se dit que cela l’aidera pour sa scolarité, pour l’accompagner au mieux. J’ai envie de dire que le QI c’est comme le poids ça reste juste un chiffre. Ce n’est pas le plus important.

  5. Pas facile dd gérer les émotions, en tout cas tu mets tout en oeuvre pour trouver des solution et ca c’est magnifique !

  6. Super joli texte, je m’y retrouve un peu.
    Autant Gabriel a été obligé de faire le diagnostique, mais ma louloute elle a beaucoup de mal a gérer ses émotion, est très vite fatigable et a beaucoup de mal a rester concentré, mais je me vois pas refaire tout le parcourt alors que pour le moment on y arrive comme ça.
    Après, les Haut potentiels s’ennuis vite, je pense que ça doit être compliqué à gérer au quotidien et vis à vis de l’école.
    En tout cas, bravo à vous, c’est pas facile, mais quand on est là pour aider son enfant, c’est déjà beaucoup !

  7. La maîtresse de GS d’Isaure nous a dit un jour: “Elle comprend vite, très vite, trop vite”. On a pas vraiment relevé…
    Et puis, aujourd’hui, elle est en CP et lis comme une enfant de CE2…. Le bibliothèque rose n’a plus de secret pour elle! L’inconvénient: il faut la nourrir sans cesse de nouvelles informations et sa logique est souvent… déstabilisante!
    Les tests? On ne souhaite pas en faire! Pas étiquettes, pas d’attente spécifique! Tant que tout se passe bien à la maison et à l’école, on le vit bien!

  8. Je ne connaissais pas le terme hauts potentiels intellectuels. Ton article et ton ressenti de maman est intéressante à lire. Je n’aimerai pas non plus avoir cette étiquette mais encourager mon enfant dans ce qu’il aime et l’aider à gérer ses émotions. Ce n’est pas simple

  9. des termes il y en a tellement en fait Oo je trouve cela dingue ! HP, HPE, HPI ,THQI, zebre, surdoué, précoce etc … Mais ce n’est pas ce qui compte au final.

  10. Tu gère comme tu peux mais tu le fait bien. Répondre à ses attentes est très important. Par contre je suis choqué de lire qu’on.t’ai demandé si c’était une maladie. La personne.pensait a quoi? Les gens ont.des réflexions qui sont vraiment déplacé

Laisser un commentaire