tire allaitement

Le Tire Allaitement

Lorsque l’on est enceinte, on nous donne un choix pour l’alimentation lactée de notre enfant : allaitement au sein, ou le biberon. Ce choix est propre à chaque femme, et n’appartient qu’à elle.

Quand j’étais en formation, on nous a appris que nouveau-né rampe jusqu’au sein, qu’il prend celui-ci et que la lactation se lançait dans la foulée. Tout se fait tout seul…

En fait, ce n’est pas si simple pour chaque mère et son enfant. Entre la théorie et la pratique, il y a un monde ! Certaines ne pourront jamais allaiter au sein, à cause d’un problème anatomique de votre poitrine, ou chez bébé, ou d’un défaut de succion. Mais si l’allaitement vous tient à cœur, vous pouvez essayer le tire-allaitement !

 

Le choix du tire-lait ?

Un tire-lait peut s’utiliser occasionnellement, lors de votre reprise du travail ou d’une absence pour que bébé puisse boire votre lait au biberon.

Mettre en place un tire allaitement demande du temps et de l’énergie. Le temps que le rythme se mette en place.

Je vous conseille un tire-lait électrique double pompage. Veillez à bien faire attention à la taille des téterelles qui sont à adapter à votre sein. (on le mesure avec réglettes selon la marque du tire-lait). Dans un tire allaitement, utiliser un appareil électrique vous fera gagner du temps comparé à un appareil manuel.

Il faut savoir que ces machines sont très chères à l’achat, je vous propose la location. On les retrouve en pharmacie, mais vous n’avez pas forcément le choix d’un modèle récent. Ou encore sur des sites spécialisés comme tire-lait-express, qui met en place une location rapide, avec un suivi avec une conseillère.

 

Comment utiliser le tire-lait ?

Pour mettre en place une bonne lactation, il vous faudra tirer plusieurs fois par jour et une fois la nuit, comme si bébé venait au sein. En gros toutes les 3-4 h, jusqu’à ce que le flot cesse. 

Les tire-laits électriques récents permettent d’exprimer le lait au plus proche d’un allaitement au sein avec une stimulation du réflexe d’éjection puis l’expression du lait.

Au début, vous tirerez peu, et c’est normal ! Un bébé ne boit pas un biberon de 180 ml dès la naissance, donc vous allez produire en fonction de la demande.

La quantité de lait varie en fonction :

  • du tire-lait
  • de la fréquence des expressions
  • de la capacité de stockage de vos seins (qui varie d’une femme à l’autre)
  • du contexte, si vous êtes stressée, fatiguée, ou proche de bébé.tire allaitement

 

La conservation du lait maternel

Voici les normes françaises pour la conservation du lait maternel :

  • 4 h à température ambiante
  • 48 h au réfrigérateur si pas de congélation
  • 24 h au réfrigérateur puis 4 mois au congélateur

 

Mon expérience

À la naissance

Pour mon premier enfant, je n’avais aucun doute, je voulais l’allaiter au sein. Au moins 6 mois. À la naissance, la tétée de bienvenue s’est faite naturellement. En peau à peau contre moi, il a vite cherché le sein, et le colostrum coulait tout seul. Il semblait bien téter et j’étais vraiment heureuse.

Cela dit, dès les premiers jours, cela a dégénéré. Il s’énervait, n’arrivait pas a téter correctement. Bonjour les crevasses. J’ai tenté le bout de sein en silicone, mais cela amplifiait le problème. Mon fils a même attrapé une « ampoule » sur la langue. La maternité a insisté pour donner des compléments, car il ne prenait pas de poids.

De retour à la maison, en plein baby-blues, j’étais complétement perdue. Je n’arrivais pas à lui donner le sein. Nous avons donné un biberon de lait artificiel. La montée de lait étant là, j’ai utilisé le tire lait électrique (dont j’avais demandé une ordonnance au cas où j’en avais besoin). Ce soir-là, je tirais mes 40 premiers millilitres.

Notre allaitement au biberon

Je n’ai jamais remis mon fils au sein. La sage femme venue à la maison me l’a proposé. Mais ces premiers jours ne m’avaient pas convaincu. Tirer mon lait me rassurait également sur les quantités bues. J’aurai pu me fier au nombre de couches mouillées par jour, ou simplement à sa prise de poids.

J’ai tiré mon lait toutes les 3 h. Cela me prenait 15 à 20 min par séance. Puis, une fois la lactation bien en place, je ne tirais plus que 4 fois par jour : Matin, midi, fin d’après-midi, et le soir avant de me coucher.

Je m’installais confortablement, avec mon fils près de moi ou avec un livre le temps du tirage.

tire allaitement

 

Avec le recul

Je ne regrette absolument pas cette méthode. Surtout que j’ai appris plusieurs années plus tard lors d’une séance d’ostéopathie, que mon fils ayant un défaut au palais, n’aurait jamais pu prendre le sein correctement. Mais à sa naissance, personne n’a regardé sa succion.

J’aurais aimé que quelqu’un me dise que ce n’était pas ma faute. M’explique pourquoi mon fils ne prenait pas bien le sein.

Beaucoup de femmes disent qu’au tire-lait, on produit peu de lait, que l’on n’a pas de lien fort avec son bébé. Chaque femme est différente. Mais avec les bons conseils, un tire allaitement se déroule bien, et le lien mère/enfant ne se crée pas uniquement avec l’allaitement maternel.

Je n’ai jamais manqué de lait. Au contraire, avec un réflexe d’éjection fort, j’ai remplis mon congélateur. Chaque jour, je tirais plus de 900 ml.

C’est contraignant. Cela demande une organisation, il faut tirer son lait, nourrir bébé, nettoyer les biberons, gérer son stock, trimballer son tire-lait. Maintenant, il existe des modèles de plus en plus compacts et légers pour pallier à ce soucis.

J’ai tire allaité jusqu’à ses 5 mois. J’ai mis un mois à stopper ma lactation et les réserves de lait lui ont permis d’en avoir un mois de plus.

 

À savoir

Si tu souhaite un accompagnement pour ton allaitement ou ton tire-allaitement, n’hésite pas à faire appel à mes services. Je suis formée en accompagnement de l’allaitement pour aider les familles à vivre sereinement leur aventure lactée.

Retrouve tous les articles autour de la grossesse ici.

J’espère que cet article t’a été utile.

N’hésite pas à me laisser un commentaire, tu contribues ainsi à faire vivre le site !

@ bientôt !

tire allaitement

36 réflexions sur “Le Tire Allaitement

  1. Sabrina dit :

    Coucou.
    Alors moi pour ma part, je n’ai jamais utilisé de tire-lait pour aucun de mes 4 enfants. J’ai essayé mais n’ayant jamais réussi, et à l’époque il faut bien avouer que les tire-lait étaient, comment dire…. pas très beaux et pratiques, j’ai allaité ma première fille pendant 6 mois. Pour mon deuxième j’ai utilisé le biberon et lait artificiel directement, mais j’ai regretté. Du coup pour ma troisième, re-allaitement pendant 6 mois, et enfin le petit dernier pendant 9 mois. Lui par contre, ne voulait pas du tout de tétine, même mon lait dans un biberon ne passait pas.
    Donc personnellement, même si je n’ai pas « tiré » mon lait, mes allaitements se sont tous très bien passés, et si c’était à refaire, je ferai le même chemin.

  2. Caroline dit :

    Hello,
    J’ai du utiliser un tire-lait pour ma première, mais seulement 1 ou 2 semaines.
    Faut dire que j’avais des gloutons, donc au bout de 2.5mois pour ma grande et au bout d’1.5 mois pour le petit l’allaitement était fini.
    Moi je te trouve courageuse, car pas évident de tout gérer, mais tu as vraiment réussit.
    Caro

  3. Charlie dit :

    Merci pour ce témoignage.
    J’ai tire allaité 2 mois et demi exclusivement, puis il y a eu mon déménagement qui m’a fatiguée et stressée, ce qui a fait que je n’ai plus réussi à suivre le rythme. J’ai essayé de le remettre au sein, mais mon fils n’a jamais réussi à prendre le téton même avec un embout en silicone ! J’ai du faire de l’allaitement mixte. J’essaie de maintenir au moins un biberon de lait maternel par jour mais ma production de lait a considérablement baissé. Maintenant je suis à peu près installée dans mon nouvel appartement, j’ai encore un peu de congé maternité, je vais voir si je peux relancer ma lactation en faisant plus de tire lait. Bravo pour ton parcours, j’aimerais être aussi productive de lait que toi, quelle chance !

  4. Angie dit :

    merci pour ton experience.
    Oui pour relancer ta lactation n’hésite pas à bien boire et tirer au maximum dans la journée toutes les 3h 15-20 min dans l’idéal.
    et puis repos et bien s’alimenter.
    il existe des tisanes aussi mais je n’ai pas essayé

  5. Elodie dit :

    Bonsoir,

    J ai fait exactement pareil que vous pour mes 2 filles. Aucun regret au contraire ! Mon mari était très heureux de donner mon lait pendant que je tirais mon lait.
    J encourage toutes celles qui ne sont pas enchantées par l allaitement au sein à essayer cette méthode !
    Merci pour cet article.

  6. Angie dit :

    Merci pour ton témoignage ! oui c’est toujours sein ou biberon ! Le tire allaitement est une super méthode aussi ! 😉

  7. Laeticia dit :

    Bonjour,
    Ça fait du bien de lire des témoignages sur le tire-allaitement, ma fille de 21 semaines n’a jamais bien pris le sein et au fur et à mesure je me suis retrouvée à tirer mon lait (d’abord après chaque tétée puis maintenant 4-5x par jour). Je tire env 600ml et je complète au LA. Cela demande de l’organisation et de la volonté mais c’est possible – et surtout important d’en parler et d’offrir cette option aux mamans!

  8. Angie dit :

    merci pour ton témoignage, oui c’est important de ce dire qu’on a cette option si on le souhaite !!
    Bravo à toi !!

  9. Mamanagacee dit :

    J’ai allaité mes 3 enfants pendant longtemps, et tiré mon lait surtout pour mon aîné (une fois par jour pour avoir des stocks au cas où). Après j’avais un peu la flemme (fatiguée), donc j’ai du tirer une dizaine de fois pour ma seconde, et une fois pour ma troisième (qui a refusé ce biberon donc c’était fini j’allais pas « me casser » pour que ça parte à la poubelle). J’ai toujours pensé que c’était beaucoup plus dur de tirer que de mettre au sein directement donc je te tire mon chapeau !!

  10. Alex - BlogDesParents.fr dit :

    Moi je n’ai pas allaité car cela me disait rien.
    J’ai préféré donner le biberon, plus simple pour la gestion !
    J’ai repris le travail quand mon enfants a eu deux mois et demi.

  11. Angie dit :

    oui comme je disais dans l’article les avantages du lait maternel avec les desavantages du biberon ^^
    Le plus important c’est d’etre en phase avec soi meme

  12. Angie dit :

    Apres avoir teste le tire allaitement, puis le biberon, puis l’allaitement avec mon second enfant, passer par le biberon c’est plus simple à gérer. Le plus important c’est d’etre en accord avec ce qu’on souhaite et ne pas se laisser influencer par les autres 🙂

  13. Maman disneu et plus dit :

    J’ai allaite ma 1ere fille et je l’ai vite regretté car elle avait du mal à prendre le sein donc elle buvait pas assez. J’ai ensuite tiré mon lait puis je lui ai donner le lait artificiel. Pour mon 2eme, mon fils sans hesitation je ne l’ai pas allaiter et je le regrette pas car il boit tres bien ses biberons.

  14. Angie dit :

    j’ai mis énormément de temps à me décider si j’allais allaiter ou pas mon second enfant. Je n’avais pas envie de repasser par les même galères. Et finalement je l’ai allaité et tout s’est « bien » passé, j’en parlerai bientôt 🙂

  15. Zéph dit :

    J’ai lu sur un autre article que tu avais allaité 8 mois et pas 4, tu as eu deux enfants?
    Le tire lait Kittett te convenait, je lis partout qu’il n’est pas top.
    Maintenant on peut en louer sur grandir nature c’est plutôt bien fait, j’ai reçu mon deuxième tire lait puis puissant testé ce matin.
    Reprise du boulot dans 2 semaines oblige. Bébé a 3 mois 1/2, on va voir comment ça se passe avec la reprise, j’espère ne pas avoir besoin de compléter au LA on verra ce que l’avenir me réserve. Il faut que je dompte ma nouvelle trayeuse!

  16. Angie dit :

    oui j’ai 2 enfants. Le premier allaité via tire-lait 4 mois et la seconde allaité au sein 8 mois.
    J’espère que tout se passera bien pour toi, bon courage pour la reprise!

  17. Isabelle l. dit :

    Et oui tire allaiter ça demande du courage de l’organisation du temps et plein d’autres choses mais quel plaisir que ton enfant profite de ton lait sans le moindre souci.. je m’explique mon aînée est née en 2012 je voulais allaiter oui mais césar un peu compliquer je reste sur la table 1H30 après la naissance car ils avaient perdu une compresse!! Puis coincé je ne sais combien de temps en salle de réveil car panne des ascenseurs (vous cherchez une poissarde!? Je suis là lol) résultat des courses le personnel se permet de donner un biberon à ma fille alors que je souhaitais allaiter ! Je ne sais pas si c’est ça qui a joué mais ma pepette ne têtait pas correctement j’étais pleine de crevasses! à J4 je ne peux même plus la mettre au sein tellement j’ai mal on me pousse vers le lait artificiel mais je ne cède pas je veux tirer mon lait vu que ma montée est là! Je tiralaite exclusivement 6 semaines puis avec la fatigue et pas assez de stimulation (oui notre maison est livrée on fait toutes les peintures les sols.. donc je ne suis pas assez rigoureuse ) je ne tire plus assez je passe progressivement au lait artificiel et exclusivement au bout de 3 mois..
    Naissance de ma 2ème en décembre 2017 allez on y croit à l’allaitement cette fois ma pepette boit bien mais je vois bien que quelque chose la gêne et des colliques monstrueuses verdict j’ai un REF (réflexe d’éjection fort ) ma pepette en souffre bcp je tiens le coup mais vers 2mois 1/2 Je ne supporte plus de la voir se tordre de douleurs avec ses colliques je tente de tire allaiter et là magique elle ne souffre plus et fait ses nuits! Je revis bon au départ je tire toutes les 3H puis 5 fois par jour puis 4 et là depuis 1 mois plus que 3 fois par jour (Je tire environ 900-950ml par jour) j’ai commencé la diversification ça se passe au top je compte bientot introduire les laitages au goûter car la miss boude son bib l’après midi je ne regrette pas du tout mon tire allaitement j’espère continuer encore un max de temps juste avec un espoir de pouvoir passer à 2 tirages par jour (matin et soir) pour retrouver une plus grande liberté ..
    Quel que soit le choix de chacune je répète toujours qu’il vaut mieux donner un biberon avec amour que le sein à contre coeur..

  18. Angie dit :

    waouh superbe merci pour ce partage !
    Felicitations pour tes 2 tire-allaitements!

  19. Puylaurent dit :

    Je commente bien longtemps après vous, mais peut être que j’aurais mes réponses et que je serais rassuré

    Bébé 1, j’ai donner le biberon dès la naissance car je ne souhaitais pas allaiter.

    Bébé 2, j’ai décider d’allaiter.
    Mon fils est né prématurément à 31SA. Il pesait 1,890kg à la naissance.
    Je n’est pas pu donner la tétée de présentation . Il avais une sonde. J’ai donc débuter le tire allaitement pour qu’il soit nourri avec mon lait.
    Quand il a pu sortir de son incubateur j’ai essayer de le mettre au sein, mais il n’arriver pas à prendre le sein , le pédiatre a constater un frein de langue, qu’on a résolu mais le problème n’a pas changer.
    J’ai donc décider de continuer le tire allaitement .
    On est rentré à la maison, bébé à 1 mois et 1 semaine. Il est nourri exclusivement avec mon lait.

    Mais avec le retour à la maison , la fatigue, j’ai diminué les tirages et conséquences , ma lactation et à l’arrêt. Je suis donc passer au lait artificiel, mais je culpabilise.

    Est ce qu’il serait possible de retenter l’allaitement au sein?

    Merci d’avance, en espérant avoir une réponse .

  20. Angie dit :

    une relactation est possible en effet. En stimulant au tire lait. Pour la prise au sein par bébé, il faudrait controler pour voir ce qui ne convient pas (position de la langue, les capacités de bébé, la force etc) Pouvez vous me dire dans quelle région vivez vous ?

  21. Meyer dit :

    Bonsoir 🙂
    Merci beaucoup pour ces conseils et ce témoignage. Je tire également mon lait depuis la naissance de mon fils. Je suis toujours à des tirages toutes les trois heures, mais je souhaiterais commencer à diminuer. Au bout de combien de temps es tu passée à 4 tirages par jour ?
    Merci,
    Célia

  22. Angie dit :

    de mémoire au bout d’un mois et demi 2 mois. Le temps que ma lactation soit bien mise en place j’ai commencé a diminuer les tirages et la lactation c’est adapté.

  23. Fatia dit :

    Bonjour, je commence tout juste un tire allaitement pour essayer de sauver mon allaitement qui allait être un échec, mais avec un tire lait manuel très basique car là où je suis nous n’avons pas des tires lait en location, je n arrive pas à extraire de grandes quantités, que me conseillez vous ? Et combien de temps pensez vous que je pourrais tenir ? Je vous informe juste que mon bébé a 2 mois. Merci de me répondre.

  24. Angie dit :

    Bonjour Fatia,
    Tu peux toujours faire une location d’un tire lait électrique par internet via https://www.tire-lait-express.fr/ ou https://www.grandir-nature.com/. Tu reçois ton tire lait rapidement.
    Il faut que tu tires ton lait au moins 8 fois par jour soit environ toutes les 3h jours et nuits pour que ta lactation se mette en route. Quelles quantités arrives-tu à tirer par jour ? Car il faut savoir que l’estomac de bébé grandit progressivement, il faut surtout que tu aies une bonne quantité par 24h.

  25. Chloë dit :

    Bonjour,
    Je tire-allaite exclusivement mon fils depuis ses 2 semaines de vie. Il est né par césarienne programmée, c’était un beau petit goulu d’un peu plus de 4kg.

    À la maternité, j’étais en allaitement maternel exclusif, mais les mauvaises prises au sein m’ont donné des crevasses à sang qui ne guérissaient pas.
    Malgré les encouragements des sages-femmes et infirmières puéricultrices, je n’ai pas pu poursuivre l’allaitement au sein au vu des douleurs que ça occasionnait.
    Le tire-lait a été pour moi une évidence.
    Finies les larmes et l’appréhension lors de chaque mise au sein.
    Ça demande une grosse organisation, mais c’est rassurant de pouvoir contrôler les prises, ce qu’on je peut pas faire quand le petit est au sein (sauf en vérifiant l’urine dans les couches)

    J’ai eu la chance de produire du lait 3 jours après mon accouchement par césarienne. La montée de lait s’est faite sans douleur, très abondante et avec un réflexe d’éjection fort. Dès le premier essai de tire lait à la maternité, 3 jours après mon accouchement, j’ai donné 150ml en 20 minutes.

    Du coup, j’ai compris que la mise en place d’un tire allaitement exclusif se passerait bien pour moi.
    J’ai même été un peu trop confiante puisque je ne tirais pas assez régulièrement le premier mois, et je me suis retrouvée avec une grosse baisse de lactation qui a failli mettre à mal mon projet. Pour y remédier, j’ai tiré toutes les 2 ou 3h max, de jour comme de nuit, pendant 1 semaine. Ça a été dur mais très efficace.

    Aujourd’hui, mon bébé a 2 mois et 1 semaine, et tout va bien, il fait ses nuits.
    Il n’est nourri qu’avec mon lait, je produis un peu plus de 1200ml par jour, largement de quoi le nourrir et faire des réserves.
    Je tire 5 à 6 fois par jour, uniquement en journée. Comme je suis femme au foyer, je pense pouvoir tenir ce rythme sans difficulté pour les 6 premiers mois de vie au minimum. Je continuerai tant que je produirai du lait et que j’aurai le temps et l’énergie pour le tire-allaitement.

    Le plus dur dans ce projet, ce n’est pas le tire-allaitement en soi, c’est l’incompréhension des proches (et même de certains médecins) qui disent que je me prends la tête pour rien et que je ferais mieux de passer au lait en poudre. Je n’ai pas l’intention de donner du lait artificiel à mon fils alors que je fabrique plein de bon lait, mais c’est usant de devoir justifier mon projet d’allaitement en permanence.

  26. Chloë dit :

    Bonjour,

    Merci pour votre témoignage, on ne parle pas assez du tire-allaitement exclusif je trouve…

    Je tire-allaite exclusivement mon fils depuis ses 2 semaines de vie. Il est né par césarienne programmée, c’était un beau petit goulu d’un peu plus de 4kg.

    À la maternité, j’étais en allaitement maternel exclusif, mais les mauvaises prises au sein m’ont donné des crevasses à sang qui ne guérissaient pas.
    Malgré les encouragements des sages-femmes et infirmières puéricultrices, je n’ai pas pu poursuivre l’allaitement au sein au vu des douleurs que ça occasionnait.
    Le tire-lait a été pour moi une évidence.
    Finies les larmes et l’appréhension lors de chaque mise au sein.
    Ça demande une grosse organisation, mais c’est rassurant de pouvoir contrôler les prises, ce qu’on je peut pas faire quand le petit est au sein (sauf en vérifiant l’urine dans les couches)

    J’ai eu la chance de produire du lait 3 jours après mon accouchement par césarienne. La montée de lait s’est faite sans douleur, très abondante et avec un réflexe d’éjection fort. Dès le premier essai de tire lait à la maternité, 3 jours après mon accouchement, j’ai donné 150ml en 20 minutes.

    Du coup, j’ai compris que la mise en place d’un tire allaitement exclusif se passerait bien pour moi.
    J’ai même été un peu trop confiante puisque je ne tirais pas assez régulièrement le premier mois, et je me suis retrouvée avec une grosse baisse de lactation qui a failli mettre à mal mon projet. Pour y remédier, j’ai tiré toutes les 2 ou 3h max, de jour comme de nuit, pendant 1 semaine. Ça a été dur mais très efficace.

    Aujourd’hui, mon bébé a 2 mois et 1 semaine, et tout va bien, il fait ses nuits.
    Il n’est nourri qu’avec mon lait, je produis un peu plus de 1200ml par jour, largement de quoi le nourrir et faire des réserves.
    Je tire 5 à 6 fois par jour, uniquement en journée. Comme je suis femme au foyer, je pense pouvoir tenir ce rythme sans difficulté pour les 6 premiers mois de vie au minimum. Je continuerai tant que je produirai du lait et que j’aurai le temps et l’énergie pour le tire-allaitement.

    Le plus dur dans ce projet, ce n’est pas le tire-allaitement en soi, c’est l’incompréhension des proches (et même de certains médecins) qui disent que je me prends la tête pour rien et que je ferais mieux de passer au lait en poudre. Je n’ai pas l’intention de donner du lait artificiel à mon fils alors que je fabrique plein de bon lait, mais c’est usant de devoir justifier mon projet d’allaitement en permanence.

  27. Angie dit :

    Merci Chloé pour ton témoignage ! et Bravo ! C’est une belle aventure lactée que tu as là ! Oui je te comprends pour l’incompréhension autour de toi ! Si ton organisation te convient, fonce!

  28. Hélène dit :

    Bonjour,
    Je me suis reconnue dans votre article. Pour ma premiere, j’ai eu énormément de crevasses, avec une lente guérison a coup de compresses de lait maternel. On ne m’avait pas spécialement parlé de tire lait à la maternité et j’ai eu une montée de lait abominable là bas. Cependant,j’ai tenu bon, j’ai vu une conseillère en lactation, mais la mise au sein n’était pas pour moi, ça faisait trop mal avec les crevasses qui saignaient. J’ai commencé le tire allaitement avec un tire lait kitet, et je ne sais pas si c’était dû aux crevasses, mais j’ai continué a bien souffrir. J’ai changé de tire lait, je suis passée à un Medela symphony et soit je guérissais de mes crevasses, soit ça me convenait mieux, ça s’est mieux passé. J’ai bu beaucoup de tisanes, j’ai eu du lait en bonne quantité. Ma fille a eu du lait jusqu’à ses 9 mois.
    Pour la seconde, voilà qu’elle a un mois depuis peu, je me suis achetée un tire lait Medela portable avant la naissance, et la mise au sein semblait magique lors de la tétée de bienvenue mais arrivée dans ma chambre, la cata. J’ai basculé directement sur le tire lait, ayant trop peur des crevasses (l’une d’entre elle commençait à pointer son nez dès les premiers essais de mise au sein, c’est fou ce que ça m’a blessé vite, je ne dois pas avoir la poitrine qu’il faut).
    De retour à la maison je tire, j’ai pas mal de lait, je commence à stocker et comme je déménage au Mexique dans 2 mois, je contacte le lactarium pour ne pas avoir à jeter trop de lait.
    Cette nuit que je vous écris, je suis fatiguée de tirer 6 a 7 fois par jour, mes journées se résument à tirer le lait, tout nettoyer, donner le biberon, écouter mon bébé pleurer pendant tout ça et que sa grande soeur de 4 ans reste près d’elle, essayer de m’occuper de ma grande (je sens bien que je ne passe plus assez de temps avec), faire la sieste et on recommence. La maison est dans un sale état hehe.
    Bref, je vous lisais et je vois que vous ne tiriez que 4 fois par jour, j’ai lu ailleurs que quelque soit le nombre de tirage, on tirait a peu près la même quantité. J’ai juste les seins qui sont bien gonflés quand je laisse passer 4 voire 5 heures, mais j’aimerais beaucoup pouvoir tirer moins de fois sans perdre la lactation, j’ai l’impression de moins tirer dernièrement, je suis même passee de 15 minutes a presque 30 pour avoir à peine de quoi sortir un biberon, ça rallonge considérablement le cercle vicieux pour pas de grands résultats. Ça me met un peu la pression pour le lactarium, car je n’ai pas pu mettre du lait de côté pour eux (je ne devrais pas ressentir de culpabilité, mais bon je suis faite ainsi).
    Je vais changer de stratégie et reboire des tisanes, et espérer aussi pouvoir tirer moins de fois (4 fois me semblerait tellement mieux), c’est chronophage, vraiment.
    Malgré toutes mes plaintes, je suis tout de même persuadée que le lait maternel est ce qu’il y a de mieux pour ma fille, ça m’avait fait tenir pour ma première malgré les crevasses. Je dois pouvoir réussir à nouveau.

  29. Angie dit :

    merci pour ton témoignage et bravo pour ce parcours ! En effet, ne te met pas la pression pour le lactarium c’est déjà super d’avoir pu en offrir. et le principal c’est que tu trouves l’equilibre qui te convienne !

  30. Chloë dit :

    @hélène Merci pour votre témoignage. Je suis passée aussi par une baisse de lactation, et tout comme vous je suis en tire-allaitement exclusif à cause de crevasses à sang, et j’utilise aussi le Medela Symphony, avec un mix des anciens et nouveaux systèmes de pompes et téterelles.

    Pour relancer la lactation, tirez votre lait minimum 20 minutes (jamais moins!), maximum 30 minutes par cession. Pour booster votre production, l’idée ce n’est pas de tirer plus longtemps, mais de tirer plus régulièrement.
    Essayez par moment de ne laisser passer que 2 heures entre 2 cessions, si vos enfants vous le permettent.
    Ne laissez jamais passer plus de 4 heures entre 2 « tirages » (le temps que la lactation se remette en place, 3 ou 4 jours, parfois moins). C’est dur, vraiment, mais ce n’est qu’une mauvaise période à passer. L’idée, c’est d’expliquer à votre cerveau que votre enfant ne mange pas à sa faim. Votre corps va réagir progressivement en quelques jours en produisant plus de lait.

    Est ce qu’il fait ses nuits? Avez-vous compté le nombre de fois qu’il réclame le biberon chaque jour (de minuit à minuit)?

    Evitez de tirer en dehors des périodes où il a habituellement besoin de boire. Par exemple, si il fait ses nuits, inutile de vous lever la nuit. Au début, vos seins vont être engorgés (sans forcément être douloureux, rassurez vous), puis petit à petit votre cerveau va comprendre que votre bébé ne boit plus la nuit. Vous produirez donc beaucoup moins dans cette période, mais votre cerveau mettra les bouchées doubles en journée pour vous permettre de nourrir correctement votre enfant, votre « tirage » n’en sera que plus efficace lorsque votre enfant en a besoin.

    Pour ma part, je suis sur 5 cessions régulières par jour (toutes les 4 heures en journée) depuis 4 semaines:
    7h30->7h50;
    11h30->11h50;
    15h30->15h50;
    19h30->19h50;
    23h30->23h50.

    Si votre bébé ne fait pas ses nuits, vous pouvez ajouter une autre cession la nuit, après l’avoir nourri.
    C’est dur, mais ça vaut vraiment le coup, car une fois que c’est en place, tout se passe bien après, et vous pourrez doucement commencer à espacer les prises, mais en continuant toujours de tirer 20 à 30 minutes d’affilée. Même si vous ne donnez plus rien après 10 minutes et que vous avez l’impression de perdre votre temps, faites-le quand même car c’est très important pour envoyer les bonnes informations à votre cerveau.
    En vous donnant un rythme comme ça, vous allez augmenter votre réflexe d’éjection et réguler votre production, tout deviendra (un peu!) plus serein.

    Mon fils va avoir 3 mois, depuis ce matin je suis passée à 4 « tirages » par jour, sachant que mon fils fait ses nuits depuis ses 1 mois et que je ne tire plus du tout mon lait la nuit. ça donne 1 tirage toutes les 5 heures:

    8h15->8h35;
    13h15->13h35;
    18-15->18h35;
    23h15->23h35

    En principe, mon cerveau devrait déduire que mon bébé mange moins souvent, mais a toujours besoin des mêmes quantités (on atteint le pic à 3 mois je crois, par la suite, le bébé mange toujours à peu près les mêmes quantités, autour de 850 par jour, mais fait des plus gros biberons et donc moins de repas).
    On va bien voir si la production se maintient…

    Bon courage à vous, tenez bon! 🙂

  31. Angie dit :

    bravo pour votre tire allaitement, vous avez eu une bonne façon de procéder ! Merci pour votre partage 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *